Centre Communal d’Action Sociale (C.C.A.S)

Le C.C.A.S (Centre Communal d'Action Sociale) est un établissement public administratif communal.
Il est géré par un conseil d'administration composé du Maire et en nombre égal de membres élus et de membres nommés.
Son objectif est d'accompagner, en collaboration avec les acteurs sociaux de proximité, les Mérysiens en difficulté vers l'autonomie. Il dispose de fonds propres pour mener à bien ses actions, notamment en faveur de personnes âgées, handicapées ou en situation de précarité. Il accueille les Mérysiens rencontrant des problèmes ponctuels et apporte l’aide légale aux personnes en difficulté. Il fonctionne sur un principe qui, tout en refusant l’exclusion, responsabilise les personnes concernées et privilégie les solutions durables.
Vos interlocuteurs du C.C.A.S. vous reçoivent, en toute discrétion, aux horaires d’ouverture de la Mairie.

C.C.A.S
Mairie, Service Vie Sociale: 01 30 36 23 00


Action du C.C.A.S.

Le C.C.A.S., sous réserve de l'étude du dossier, peut accorder une aide financière en coordination avec les travailleurs sociaux et après examen de la situation financière par le Conseil d’Administration du C.C.A.S.

Aide sociale communale

- Portage de repas à domicile
- Repas aux foyers des anciens
- Voyage des anciens
- Participation concernant l'aide à domicile (Familles Services)
- Aide au maintien de l'énergie (électricité, eau, gaz)
- Aides financières diverses:
Des demandes d’aides financières particulières peuvent être formulées, Les dossiers sont examinés par les membres du Conseil d’Administration du C.C.A.S. qui se réunissent plusieurs fois dans l’année.

- Abattement fiscal pour personnes handicapées
- Subventions aux associations à caractère social
- Semaine bleue (animation thématique en octobre)
- Prévention été ou grand froid (cellule de surveillance)
 

Pour les personnes de plus de 70 ans

- Aide au chauffage
- Goûter des anciens et colis de Noël
- Repas des anciens
 

Aide sociale départementale

- Téléassistance
C’est un système d’appel d’urgence individuel. Ce dispositif permet aux personnes de plus de 60 ans et/ou handicapées d’être reliées, 24h/24 et 7 j/7, à une centrale d’écoute et donc de recevoir l’aide des secours d’urgence ou de l’entourage.
La prise en charge des frais (abonnement mensuel et de la téléassistance) est totale pour les personnes non imposables ou dont l’imposition est inférieure au seuil de non mise en recouvrement (61 €)
Les personnes imposables sur le revenu sont redevables de 7,60 € par mois (tarif préférentiel accordé au département par la société prestataire de service.

- A.P.A (Aide Personnalisée à l'Autonomie)
L’A.P.A. est destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus en perte d’autonomie.
C’est une prestation en nature, ouvrant droit à une prise en charge adaptée aux besoins des personnes qui se trouvent dans l’incapacité d’assumer les conséquences du manque ou de la perte d’autonomie liés à l’état physique ou mental.
Le montant de l’A.PA est déterminée à partir de barèmes selon que la personne âgée vit au domicile ou en établissement et selon le degré de dépendance.

- Placement en maison de retraite ou en foyer résidence
Pour toute personne de plus de 60 ans, dont l’état de santé l’impose ou qui souhaite entrer en maison de retraite ou en foyer résidence, l’aide sociale départementale peut aider au financement des frais de séjour dans un établissement conventionné.
> Renseignements concernant la liste des établissements, les modalités ou la constitution d’un dossier d’aide sociale: contacter le Service Vie Sociale de la Mairie.

- Cartes de transports :
Aide accordée par le Conseil départemental, aux personnes nées avant le 1/01/1953 ou handicapées, selon conditions de ressources, sur le financement du pass Navigo.
Peuvent bénéficier de cette carte :
- les personnes nées avant le 1er janvier 1953 et non imposables.
- les adultes handicapés bénéficiant de l'Allocation pour Adulte Handicapé
- les personnes titulaires d’une carte d’invalidité 2e ou 3e catégorie versée par la Sécurité Sociale ou d’une autre caisse et de la carte d’invalidité.
- Anciens combattants âgés de 65 ans et plus
- Personnes titulaires d’une pension de veuve de guerre âgées de 65 ans et plus.
Renseignements : contacter le service Vie Sociale.